Egalité hommes/femmes : qu’en penseraient Olympe et Hubertine aujourd’hui ?

Alors qu’aux Etats-Unis, la première journée nationale de la femme était célébrée en 1909, les Nations Unies officialisèrent  » la journée internationale des femmes » le 8 mars 1977.

Chaque année, la ville de Courbevoie, engagée pour l’égalité hommes/femmes, organise différents événements autour de cette journée. En 2019, des conférences, des ciné-débats et une exposition consacrée aux grandes résistantes contemporaines sur les grilles du parc de Bécon se sont tenus.

Le Centre Evènementiel de Courbevoie accueillait ce soir la 2ème édition de la conférence  » Entreprendre au féminin », réunissant des créatrices d’entreprise autour de Viviane de Beaufort, enseignante. L’objectif : présenter des expériences et donner les clefs pour se lancer dans l’entreprenariat, afin d’aller vers toujours plus de mixité.

L’histoire du droit des femmes s’illustre autour de nombreuses dates, mais s’il fallait en retenir, elles seraient au nombre de 5 .

En 1791, Olympe de Gouges, femme écrivain, publia la Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne et y évoqua, pour la première fois, l’égalité juridique « hommes/femmes ».

Ce n’est que plus d’un siècle plus tard qu’une journaliste et militante féministe, Hubertine Auclert, plaida en faveur du droit de vote des femmes, à travers la création de sa société dénommée, « le droit des femmes »,en 1876.

Eligibilité et droit de vote instaurés en 1944, il fallut attendre 1972 et 1983 pour voir consacré le principe d’égalité salariale, puis professionnelle.

Et pourtant aujourd’hui, où en est-on ?

En politique, la parité progresse, mais seuls 16% des maires sont des femmes. Dans le milieu professionnel, l’égalité salariale n’est pas encore acquise : tous postes de travail confondus, les femmes percevraient une rémunération inférieure de 25% à celle des hommes.

La loi du 4 août 2014 est venue poser le principe de l’égalité réelle hommes/femmes. Irons-nous jusqu’à dire qu’elle n’était jusqu’alors que virtuelle ?

Des progrès indéniables restent encore à accomplir, mais il ne faut pas oublier qu’avant de parler de l’égalité hommes/femmes, l’égalité à l’éducation reste un principe fondamental…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close